Musée subaquatique UNESCO

Bien que la création d’un « Musée subaquatique » au lac Titicaca est un projet élaboré et pensé depuis 2013, c’est réellement la découverte en 2017 d’un site d’occupation permanent actuellement immergé qui a redonné l’impulsion nécessaire à la concrétisation de ce projet. Pour la première fois, toutes les conditions requises sont rassemblées pour mener à bien ce projet, que ce soit d’un point de vue technique, logistique, administratif, géographique et historique autour d’un site archéologique d’exception situé au large de la communauté d’Ojelaya (Municipalité de Tikina). Le projet est actuellement mené par le bureau d’architecture belge IDDA (http://idda.be/) en collaboration avec le responsable du projet de fouilles, et bénéficie du soutien de l’UNESCO.

Outre sa particularité de « Musée Subaquatique d’archéologie » et non de « Musée d’archéologie subaquatique », ce futur musée se voudra en réalité polyvalent et pluridisciplinaire, et rassemblera au sein d’un même complexe :

  • le musée proprement dit (salles d’exposition, réserves, ateliers, etc.)
  • le centre de gestion et de conservation du patrimoine lacustre (bureaux, etc.)
  • un centre de promotion touristique (agence, point d’accueil, etc.)
  • un centre de recherche scientifique et de formation (laboratoire, auditoire, etc.)
  • un centre de plaisance (cafétéria, espace extérieur, activités nautiques, etc.)
  • un centre d’archéologie expérimentale in situ (monitoring du site archéologique)
  • un chantier-école d’archéologie subaquatique « sous le musée »

L’idée est de rassembler au même endroit les acteurs, l’équipement et les infrastructures nécessaires à l’étude, mais aussi à la gestion, protection et promotion du patrimoine naturel et culturel du bassin lacustre.